Aller directement au contenu

Une nouvelle étude révèle l’ampleur de l’usage abusif des antibiotiques pour traiter les maux de gorge

Une nouvelle étude du Global Respiratory Infection Partnership (GRIP), lancée pendant la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques (du 18 au 24 novembre), montre une forte dépendance aux antibiotiques pour traiter les affections respiratoires telles que les maux de gorge, ce qui contribue à alimenter la résistance aux antibiotiques, la troisième principale cause de décès dans le …

Une nouvelle étude révèle l’ampleur de l’usage abusif des antibiotiques pour traiter les maux de gorge
Une forte dépendance aux antibiotiques pour traiter les affections respiratoires telles que les maux de gorge, ce qui contribue à alimenter la résistance aux antibiotiques, la troisième principale cause de décès dans le monde, associée à 4,95 millions de décès par an.

Une nouvelle étude du Global Respiratory Infection Partnership (GRIP), lancée pendant la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques (du 18 au 24 novembre), montre une forte dépendance aux antibiotiques pour traiter les affections respiratoires telles que les maux de gorge, ce qui contribue à alimenter la résistance aux antibiotiques, la troisième principale cause de décès dans le monde, associée à 4,95 millions de décès par an.

L’étude sur les maux de gorge et la résistance aux antibiotiques (STAR), commandée par le Partenariat mondial sur les infections respiratoires (GRIP) et Reckitt, les fabricants de Strepsils, fait le constat que plus de la moitié des adultes interrogés avaient pris des antibiotiques pour une affection respiratoire de type mal de gorge au cours des six derniers mois, malgré l’inefficacité des antibiotiques pour 9 maux de gorge sur 10. Les infections des voies respiratoires supérieures représentent la principale cause d’abus d’antibiotiques chez les adultes dans le monde.

Les résultats de l’étude STAR suggèrent qu’une mauvaise compréhension de la façon de traiter les maux de gorge contribue à un usage excessif des antibiotiques. 61% des adultes de moins de 35 ans croient que les antibiotiques sont efficaces contre le mal de gorge, et près de la moitié (45 %) de ce groupe d’âge ne sait pas comment traiter les troubles respiratoires sans antibiotique. Ce niveau élevé de confusion peut expliquer pourquoi 38 % des moins de 35 ans se sentent anxieux d’être traités sans antibiotique pour des affections respiratoires telles que les maux de gorge.

Mais cette inquiétude est inopportune. Presque tous les maux de gorge peuvent être traités sans antibiotique, car ils sont causés par des virus, et non par des infections bactériennes. Les symptômes des patients sont généralement mieux soignés par des pastilles anti-inflammatoires pour la gorge et des analgésiques.

Dans le cadre de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, le GRIP – une initiative dirigée par des experts visant à éduquer les professionnels de santé sur l’utilisation abusive des antibiotiques pour traiter les maladies respiratoires – exhorte le public à se mobiliser contre les abus en demandant à leur soignant si les antibiotiques sont appropriés et en envisageant d’autres traitements et soins pour soulager les symptômes.

Concernant l’étude, le professeur Sabiha Essack, présidente du GRIP, a déclaré : «Les résultats de cette étude sont préoccupants, car les moins de 35 ans croient à tort que les antibiotiques sont efficaces contre tous les maux de gorge et tous les rhumes et ignorent parfois les conséquences des mauvais usages des antibiotiques sur la santé individuelle et publique. Le GRIP appelle à une sensibilisation et à de la pédagogie sur le bon usage des antibiotiques et exhorte les jeunes à poser des questions pour aider à lutter contre la résistance aux antibiotiques». (Source Global Respiratory Infection Partnership (GRIP))

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Des seringues innovantes !  

Pharmapack Europe est l’opportunité de découvrir les derniers produits, solutions et technologies des exposants dont beaucoup sont lancés pendant le salon. Dans cet …

Dossiers d’Analyse
En vidéo
Send this to a friend