Aller directement au contenu

Séphora veut transformer cinq marques de beauté chinoises en marques mondiales

Selon le journal JingDaily.com, le nouveau programme de Sephora vise à accélérer l’expansion mondiale de «C-beauty », à savoir le soutien à ces cinq labels locaux afin de réaliser plus de 15 millions de dollars de ventes d’ici 2025. Le 6 juin dernier, Sephora a en effet annoncé le lancement de son programme d’incubateur d’entreprises « In China For China » , …

Séphora veut transformer cinq marques de beauté chinoises en marques mondiales
Le programme « In China For China » de Sephora vise à aider cinq labels de beauté C à devenir des mégamarques mondiales au cours des trois prochaines années.

Selon le journal JingDaily.com, le nouveau programme de Sephora vise à accélérer l’expansion mondiale de «C-beauty », à savoir le soutien à ces cinq labels locaux afin de réaliser plus de 15 millions de dollars de ventes d’ici 2025.

Le 6 juin dernier, Sephora a en effet annoncé le lancement de son programme d’incubateur d’entreprises « In China For China » , visant à transformer cinq marques de beauté chinoises haut de gamme en mégamarques mondiales. L’objectif est de tirer parti du réseau mondial du détaillant et de sa clientèle pour aider certaines marques C-beauty à dépasser les 15 millions de dollars de revenus annuels au cours des trois prochaines années. Une décision qui s’appuie selon le journal JingDaily «à la fois sur la tendance des consommateurs chinois à soutenir les marques locales, ainsi que sur l’intérêt croissant des communautés internationales de la beauté pour la médecine traditionnelle chinoise (MTC) et les concepts de bien-être orientaux ».

Les marques chinoises indigènes Herborist TaiChi et Inoherb Tang sont toutes deux connues pour leurs soins de la peau naturels qui utilisent des ingrédients à base de plantes pour les soins de beauté. Chaling et Wei, originaires respectivement de France et des États-Unis, représentent la vision internationale des soins de la peau haut de gamme infusés de MTC. Les marques de maquillage chinoises Maogeping Light, Yumee et Color Studio By Marie Dalgar, quant à elles, représentent la génération Y chinoise et l’expression de soi de la génération Z avec des palettes de couleurs audacieuses et une esthétique moderne.

La société appartenant à LVMH n’est pas la seule à faire de gros paris sur la C-beauté. En août 2021, Shiseido a lancé un fonds d’innovation pour investir dans les marques chinoises émergentes. L’Oréal a lancé Bold, une unité de capital-risque ciblant les entreprises de C-beauté en mai 2022. Toujours selon le journal, aux côtés des communautés chinoises au sens large, la C-beauty trouve un public international croissant qui montre un intérêt pour les tendances beauté asiatiques en raison de la popularité croissante des pratiques de MTC sur les réseaux sociaux.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Des seringues innovantes !  

Pharmapack Europe est l’opportunité de découvrir les derniers produits, solutions et technologies des exposants dont beaucoup sont lancés pendant le salon. Dans cet …

Dossiers d’Analyse
En vidéo
Send this to a friend