Aller directement au contenu

NoPalm Ingredients propose des alternatives à l’huile de palme obtenues par la fermentation de flux de déchets agroalimentaires

La start-up néerlandaise NoPalm Ingredients propose une méthode innovante et durable pour produire une alternative à l’huile de palme en fermentant les flux de déchets agroalimentaires. Son objectif est de révolutionner l’industrie en fournissant une solution durable au dilemme de l’huile de palme. L’huile de palme est un ingrédient largement utilisé, cependant elle contribue à 1,5 % des émissions …

NoPalm Ingredients propose des alternatives à l’huile de palme obtenues par la fermentation de flux de déchets agroalimentaires
La start-up néerlandaise NoPalm Ingredients propose une méthode innovante et durable pour produire une alternative à l’huile de palme en fermentant les flux de déchets agroalimentaires. Son objectif est de révolutionner l’industrie en fournissant une solution durable au dilemme de l’huile de palme.

La start-up néerlandaise NoPalm Ingredients propose une méthode innovante et durable pour produire une alternative à l’huile de palme en fermentant les flux de déchets agroalimentaires. Son objectif est de révolutionner l’industrie en fournissant une solution durable au dilemme de l’huile de palme.

L’huile de palme est un ingrédient largement utilisé, cependant elle contribue à 1,5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, tandis qu’un tiers de tous les aliments produits est gaspillé. « Nous abordons ces problèmes simultanément, résolvant l’un avec l’aautre. Nos huiles et graisses, tout aussi abordables et polyvalentes que l’huile de palme, réduisent les émissions de carbone d’un impressionnant 90 % », explique la startup.  Sa plateforme de fermentation innovante transforme les flux de déchets agroalimentaires en huiles et graisses précieuses et utilise un processus de fermentation simple et économique, similaire au brassage de la bière. Ce processus réduit non seulement les coûts de matières premières et de fabrication, mais s’aligne également sur ses objectifs de durabilité. Et en ajustant certains paramètres de processus, il est possible sur la base des levures de produire des fractions d’huile spécifiques. Un processus qui se distingue des fermentations à base de glucose qui ne répondent pas à ces critères d’abordabilité et de polyvalence. «Nous exploitons un vaste marché dans les industries alimentaire et cosmétique, élargissant progressivement nos segments de produits pour englober tout, des préparations pour nourrissons aux cosmétiques. «Nous sommes convaincus que l’industrie cosmétique a un rôle essentiel à jouer pour susciter des changements positifs et réduire son impact environnemental. En proposant des alternatives à l’huile de palme avec une empreinte carbone considérablement réduite et en tirant parti de notre plateforme de fermentation pour recycler les flux de déchets en ingrédients précieux, nous visons à révolutionner l’approche de l’industrie en matière d’approvisionnement et de production d’ingrédient » a expliqué la startup au CosmeticBusiness qui s’est déroulé en juin dernier à Munich.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Des seringues innovantes !  

Pharmapack Europe est l’opportunité de découvrir les derniers produits, solutions et technologies des exposants dont beaucoup sont lancés pendant le salon. Dans cet …

Dossiers d’Analyse
En vidéo
Send this to a friend