Aller directement au contenu

Contrefaçon : 800 millions d’euros de perte de ventes annuelle pour l’industrie française cosmétique

Chaque année, les secteurs européens de l’habillement, des cosmétiques et du jouet subissent une perte économique colossale de 16 milliards d’euros, entraînant la disparition de près de 200 000 emplois, selon une récente étude de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO). L’industrie française des cosmétiques est particulièrement touchée, avec une perte de ventes annuelle atteignant 800 …

Contrefaçon : 800 millions d’euros de perte de ventes annuelle pour l’industrie française cosmétique
Selon une récente étude de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO), l’industrie française des cosmétiques est particulièrement touchée par la contrefaçon, avec une perte de ventes annuelle atteignant 800 millions d’euros.

Chaque année, les secteurs européens de l’habillement, des cosmétiques et du jouet subissent une perte économique colossale de 16 milliards d’euros, entraînant la disparition de près de 200 000 emplois, selon une récente étude de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO). L’industrie française des cosmétiques est particulièrement touchée, avec une perte de ventes annuelle atteignant 800 millions d’euros.

L’étude, basée sur des données de 2018 à 2021, met en évidence les pertes annuelles considérables subies par les secteurs authentiques. L’industrie de l’habillement affiche la plus grande perte, avec un recul de revenus de près de 12 milliards d’euros, représentant 5,2 % des ventes. Les secteurs des cosmétiques et du jouet subissent également des baisses significatives, atteignant respectivement 3 milliards d’euros (4,8 % des ventes) et 1 milliard d’euros (8,7 % des ventes).

Collectivement, l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne et l’Autriche enregistrent les pertes les plus importantes, avec une baisse de près de 8 milliards d’euros des ventes de produits authentiques.

Outre les pertes économiques, la contrefaçon présente des risques significatifs pour la santé et la sécurité des consommateurs. Les produits de contrefaçon, notamment dans les secteurs des cosmétiques et du jouet, représentent 15 % des articles saisis aux frontières extérieures de l’UE, selon une évaluation de la menace réalisée par l’EUIPO en 2022.

Un impact sur l’emploi

La contrefaçon entraîne également la suppression d’emplois, avec 32 000 dans le secteur des cosmétiques. L’Allemagne, en tant que plus grand marché de consommation de l’UE, perd près de 40 000 emplois, suivie de près par l’Italie, la Pologne, l’Espagne et la France.

L’étude souligne l’importance de la sensibilisation des consommateurs à la contrefaçon. Selon une étude de l’EUIPO de juin 2023, un tiers des Européens estime acceptable d’acheter des contrefaçons si le prix du produit authentique est jugé trop élevé. Les jeunes sont particulièrement enclins à cette perception, avec la moitié d’entre eux partageant cette opinion.

La contrefaçon en cosmétiques, ainsi que dans d’autres secteurs, représente non seulement une menace économique sérieuse mais également un danger potentiel pour la santé des consommateurs. La nécessité d’une sensibilisation accrue et de mesures renforcées pour lutter contre ce fléau est cruciale pour protéger l’économie, les emplois et la sécurité des citoyens européens souligne l’étude.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Des seringues innovantes !  

Pharmapack Europe est l’opportunité de découvrir les derniers produits, solutions et technologies des exposants dont beaucoup sont lancés pendant le salon. Dans cet …

Dossiers d’Analyse
En vidéo
Send this to a friend