Aller directement au contenu

Lab’Safe présente sa dernière innovation Sas’Oz pour la décontamination

Lab’Safe, membre du réseau Lab’Science et entreprise spécialisée dans les solutions de décontamination et de désinfection à haut niveau, exposera sa dernière innovation sur le salon SantExpo du 23 au 25 mai prochain à Paris. À cette occasion, Lab’Safe présentera sa nouvelle solution de décontamination : le Sas’Oz. Né de l’idée de mettre au point un « passe-plat » innovant et …

Lab’Safe présente sa dernière innovation Sas’Oz pour la décontamination
Lab’Safe présentera sa nouvelle solution de décontamination : le Sas’Oz. Le fonctionnement du Sas’Oz repose sur la transformation de l’O2 en O3 et ce, grâce à une lampe à excimère unique en France.

Lab’Safe, membre du réseau Lab’Science et entreprise spécialisée dans les solutions de décontamination et de désinfection à haut niveau, exposera sa dernière innovation sur le salon SantExpo du 23 au 25 mai prochain à Paris. À cette occasion, Lab’Safe présentera sa nouvelle solution de décontamination : le Sas’Oz.

Né de l’idée de mettre au point un « passe-plat » innovant et 100% autonome à destination des salles propres et des laboratoires de confinement biologique, le Sas’Oz intègre un système de décontamination des objets par un gaz : l’ozone. « Le Sas’Oz veut garantir à 100% la sécurité des utilisateurs. Grâce à son fonctionnement en circuit fermé et totalement étanche en inox, ses avantages sont nombreux pour les entreprises. Il  a pour atout principal de se substituer aux technologies existantes qui nécessitent la brumisation ou la vaporisation d’un liquide pour décontaminer. Ainsi, nul besoin d’acheter, de stocker, et de manipuler des produits biocides dangereux, ce qui en fait un système garant pour les utilisateurs et l’environnement puisque le Sas’Oz est non polluant et sans déchet résiduel », commente Sébastien Allix, Directeur scientifique chez Lab’Science.

La transformation de l’O2 en O3 

Le fonctionnement du Sas’Oz repose sur la transformation de l’O2 en O3 et ce, grâce à une lampe à excimère unique en France. Celle-ci est composée de xénon, un gaz noble, inodore et incolore. Cette lampe, à la différence des autres lampes à génération de plasma, n’utilise pas de mercure et ne représente pas de danger pour l’Homme et l’environnement. Dans son processus de décontamination des objets des salles propres et des laboratoires de confinement biologique, le Sas’Oz fonctionne avec un système simple en trois étapes. La première consiste à atteindre 85% d’humidité, l’ozone est ensuite produit, dans un second temps, à partir de l’oxygène de l’air grâce à l’énergie lumineuse émise par la lampe de xénon qui va transformer l’O2 en O3 jusqu’à atteindre un palier – qui peut être différent selon les besoin des clients. Une fois cette deuxième étape terminée, une troisième phase se lance afin de re-transformer l’ozone en oxygène (O3 en O2) en faisant circuler l’air à travers un circuit étanche de catalyse, à base de Carulite200. Cette troisième étape sonne la fin du cycle de décontamination.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Des seringues innovantes !  

Pharmapack Europe est l’opportunité de découvrir les derniers produits, solutions et technologies des exposants dont beaucoup sont lancés pendant le salon. Dans cet …

Dossiers d’Analyse
En vidéo
Send this to a friend