Aller directement au contenu

Cosmétiques : Les marques plus chères ou spécialisées en moyenne moins bien notées que les MDD

Une récente étude menée par le cabinet Vertone, basée sur l’analyse des données de l’application Yuka, offre un aperçu éclairant sur la qualité des produits cosmétiques disponibles sur le marché. Sur un échantillon de 433 produits de soin et de maquillage, l’étude révèle des tendances surprenantes, mettant en lumière la performance des marques distributeurs par rapport aux marques plus …

Cosmétiques : Les marques plus chères ou spécialisées en moyenne moins bien notées que les MDD
Les résultats de l’étude indiquent que les marques distributeurs dominent les premières places en termes de notation, suivies de près par la parapharmacie et les enseignes nationales. Cette tendance souligne un changement dans la perception des consommateurs, qui semblent privilégier la qualité des produits proposés par les marques de distribution.

Une récente étude menée par le cabinet Vertone, basée sur l’analyse des données de l’application Yuka, offre un aperçu éclairant sur la qualité des produits cosmétiques disponibles sur le marché. Sur un échantillon de 433 produits de soin et de maquillage, l’étude révèle des tendances surprenantes, mettant en lumière la performance des marques distributeurs par rapport aux marques plus chères ou spécialisées.

Des marques distributeurs en tête

Les résultats de l’étude indiquent que les marques distributeurs dominent les premières places en termes de notation, suivies de près par la parapharmacie et les enseignes nationales. Cette tendance souligne un changement dans la perception des consommateurs, qui semblent privilégier la qualité des produits proposés par les marques de distribution.

L’étude, réalisée en juin 2023 sur 433 produits, répartis en 18 sous-catégories pour les soins et 11 pour le maquillage, a utilisé l’algorithme Yuka pour évaluer la qualité des produits. Les marques ont été classées en trois catégories : marques de distributeurs, marques parapharmacie, et marques nationales.

Pour le soin de la peau, des résultats en demi-teinte bien que la note moyenne Yuka des produits de soins soit globalement bonne, il est inquiétant de constater que la moitié des produits sont jugés médiocres ou mauvais. Les produits destinés à préserver et soigner la peau devraient contenir le moins d’ingrédients risqués possible, soulignant ainsi un besoin d’amélioration dans la composition de certains produits.

Côté maquillage, c’est un défi pour les fabricants. Les produits de maquillage affichent des notes inférieures, avec près de 30% des produits évalués comme « mauvais » par Yuka. Cette tendance soulève des préoccupations quant à la présence potentielle d’ingrédients à risque dans ces produits, mettant en lumière la nécessité pour l’industrie de revoir la composition de ses articles de maquillage.

Disparités dans les sous-catégories

L’étude révèle d’importantes disparités dans les notations des différentes sous-catégories de soins et de maquillage. Alors que la crème de nuit pour peaux sèches et le blush obtiennent des scores élevés, la BB crème et le rouge à lèvres se classent parmi les moins bien notés. Certains produits semblent intrinsèquement difficiles à améliorer en raison d’ingrédients nécessaires à leur fabrication.

Les marques les plus chères déçoivent. Une observation clé de l’étude réside en effet dans le constat que les marques plus chères ou spécialisées sont en moyenne moins bien notées que les marques de distributeurs. Les marques parapharmacie se positionnent en deuxième place, tandis que les marques nationales occupent la troisième position. Cette tendance souligne un changement de paradigme, les consommateurs étant plus enclins à faire confiance aux produits de qualité offerts par les marques de distribution.

L’étude met en lumière la nécessité pour l’industrie cosmétique de revoir ses pratiques et de prioriser la qualité des ingrédients. Les marques de distributeurs émergent comme des leaders en offrant des produits mieux notés, suggérant ainsi un changement de préférence des consommateurs vers des options plus accessibles et fiables. Les marques plus chères vont devoir reconsidérer leur approche pour répondre aux attentes croissantes des consommateurs en matière de sécurité et de qualité dans les produits cosmétiques.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Des seringues innovantes !  

Pharmapack Europe est l’opportunité de découvrir les derniers produits, solutions et technologies des exposants dont beaucoup sont lancés pendant le salon. Dans cet …

Dossiers d’Analyse
En vidéo
Send this to a friend