Aller directement au contenu

Verescence vise le niveau « usine sèche » à horizon 2025 et intègre la Liste A du CDP

Avec une capacité de production de 600 millions de flacons par an et une implantation géographique unique (4 sites de production pour le verre et 5 sites pour le parachèvement en France, en Espagne, aux États-Unis et en Corée du Sud), Verescence, leader mondial du flaconnage en verre pour les industries de la Parfumerie et de la Cosmétique, fournit …

Verescence vise le niveau « usine sèche » à horizon 2025 et intègre la Liste A du CDP
Verescence a réduit ses consommations d’eau de 49% depuis 2016 et toutes les usines du Groupe devraient atteindre le niveau « usine sèche » à horizon 2025, grâce à des compteurs d’eau intelligents et la réutilisation des eaux résiduaires dans les procédés de fabrication.

Avec une capacité de production de 600 millions de flacons par an et une implantation géographique unique (4 sites de production pour le verre et 5 sites pour le parachèvement en France, en Espagne, aux États-Unis et en Corée du Sud), Verescence, leader mondial du flaconnage en verre pour les industries de la Parfumerie et de la Cosmétique, fournit les plus grandes marques de l’industrie de la Parfumerie et de la Cosmétique en apportant des solutions innovantes, de haute qualité et respectueuses de l’environnement. Verescence a été reconnu pour son leadership en matière de développement durable par le CDP, en se classant «A» pour sa gestion responsable de l’eau et «A-» pour sa lutte contre le changement climatique.

Dès 2016, Verescence a fait le choix de faire évaluer annuellement ses performances RSE par les plus grandes agences de notation. Après avoir obtenu le niveau Platine EcoVadis pour le Groupe et l’ensemble de ses sites en 2020, Verescence a été reconnu pour son leadership en matière de gestion durable de l’eau par le CDP en recevant un « A », la note la plus élevée. Il s’agit du seul fabricant d’emballage en verre ayant intégré la prestigieuse Liste A du CDP en 2021 dans cette catégorie.

Vers la réutilisation des eaux résiduaires dans les procédés de fabrication

Verescence a réduit ses consommations d’eau de 49% depuis 2016 et toutes les usines du Groupe devraient atteindre le niveau « usine sèche » à horizon 2025, grâce à des compteurs d’eau intelligents et la réutilisation des eaux résiduaires dans les procédés de fabrication.

Pour son action en faveur du climat, Verescence a également été reconnu pour son leadership en obtenant la note « A- ». Entre 2016 et 2019, le verrier a baissé ses émissions de CO2 de 10%, en mettant en œuvre des plans d’amélioration continue et en installant de nouveaux fours verriers moins émetteurs. Verescence s’est par ailleurs engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre Scope 1 et 2 de 40% d’ici 2034 (en prenant 2019 pour année de référence), pour limiter bien en dessous de 2°C le réchauffement climatique global, conformément à la trajectoire proposée par l’initiative Science Based Targets (SBTi).

Considéré comme la référence en matière de reporting environnemental, le CDP est une organisation internationale à but non lucratif qui gère l’une des bases de données environnementales les plus complètes au monde et qui évalue la façon dont les entreprises agissent pour réduire leur impact environnemental sur l’ensemble de leurs chaines de valeur. Le CDP utilise une méthodologie détaillée avec des notes allant de « A », la plus élevée, à « D- », la plus basse.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Des seringues innovantes !  

Pharmapack Europe est l’opportunité de découvrir les derniers produits, solutions et technologies des exposants dont beaucoup sont lancés pendant le salon. Dans cet …

Dossiers d’Analyse
En vidéo
Send this to a friend