Aller directement au contenu

Un modèle 4D réaliste de peau humaine pour tester des composés cosmétiques et pharmaceutiques

Evonik a investi dans la start-up Revivo BioSystems pour soutenir le développement et la commercialisation d’une technologie qui utilise un modèle 4D réaliste de peau humaine pour tester des composés chimiques, cosmétiques et pharmaceutiques. La technologie de la start-up singapourienne offre une alternative à l’expérimentation animale qui est également plus rapide, plus fiable et plus rentable. «Notre objectif est de …

Un modèle 4D réaliste de peau humaine pour tester des composés cosmétiques et pharmaceutiques

Evonik a investi dans la start-up Revivo BioSystems pour soutenir le développement et la commercialisation d’une technologie qui utilise un modèle 4D réaliste de peau humaine pour tester des composés chimiques, cosmétiques et pharmaceutiques. La technologie de la start-up singapourienne offre une alternative à l’expérimentation animale qui est également plus rapide, plus fiable et plus rentable. «Notre objectif est de soutenir les technologies émergentes qui vont au-delà de la manière dont la recherche est effectuée aujourd’hui et d’accélérer des pratiques plus durables et éthiques», a déclaré Bernhard Mohr, directeur d’Evonik Venture Capital.

Le système d’organes sur puce de Revivo simule l’interaction de la peau humaine avec la substance testée. Les tissus cutanés, qui ont été cultivés en laboratoire ou sur un échantillon de peau humaine, sont placés sur des biopuces qui sont alimentées en nutriments et en réactifs. De cette façon, la technologie crée un micro-environnement pour les modèles de tissus, qui reproduisent l’architecture et les fonctions de la peau. Par exemple, contrairement à d’autres systèmes modèles, il imite la fonction du flux sanguin, ce qui permet d’analyser à la fois l’impact localisé et systémique des composés sur le tissu cutané. La plateforme crée ainsi une mesure plus réaliste de l’interaction, par exemple des produits de soin, et de la peau. En plus de tester dans des conditions réalistes, le système de l’entreprise automatise les procédures de test et d’échantillonnage. Il s’agit d’un moyen rentable d’effectuer les examens préalables requis dans les procédures d’approbation réglementaire pour les nouvelles substances.

«Notre investissement dans Revivo donne la priorité à la sécurité des consommateurs sans compromettre le bien-être animal», a déclaré Yann d’Hervé, responsable de la branche Care Solutions d’Evonik. «Avec cette alternative à l’expérimentation animale, nous sommes fiers de renforcer notre position de partenaire de confiance pour les spécialités durables».

Limiter ou interdire les tests de cosmétiques sur les animaux

De nombreux consommateurs préfèrent les substances qui n’ont pas été testées sur les animaux et les réglementations ont emboîté le pas. Plus de 40 pays ont adopté des lois pour limiter ou interdire les tests de cosmétiques sur les animaux, notamment l’Australie, l’Inde, Israël, la Turquie et le Royaume-Uni. Dans l’Union européenne, les tests de cosmétiques sur les animaux sont interdits depuis 2004 et depuis 2016 l’utilisation de données provenant les tests effectués dans d’autres pays ne sont pas autorisés à être utilisés pour les processus d’approbation. Des alternatives à l’expérimentation animale sont également recherchées pour les produits chimiques et pharmaceutiques.

Evonik est déjà impliqué dans la recherche de biomatériaux sans animaux et de composants de culture cellulaire dans son centre de compétences à Singapour. Le projet a émergé de la maison de projet Tissue Engineering, qui s’est achevée avec succès en mars 2021. La maison de projet a notamment travaillé sur la production artificielle de tissus dans le domaine de la médecine régénérative. Le partenariat avec Revivo s’inscrit dans la stratégie d’Evonik de développer ses activités d’innovation au sein du centre de compétence. Revivo est une spin-off de A Star (Agence pour la science, la technologie et la recherche), une agence de recherche et développement du secteur public à Singapour. Un co-investisseur est SGInnovate, un constructeur et investisseur d’écosystème Deep Tech, soutenu par le gouvernement de Singapour.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Des seringues innovantes !  

Pharmapack Europe est l’opportunité de découvrir les derniers produits, solutions et technologies des exposants dont beaucoup sont lancés pendant le salon. Dans cet …

Dossiers d’Analyse
En vidéo
Send this to a friend