Aller directement au contenu

R&D : Lys Therapeutics va pouvoir pour produire aux normes BPF l’anticorps monoclonal Glunozumab

Lys Therapeutics annonce une levée de fonds d’amorçage de 5,5 millions d’euros pour préparer les futures études cliniques de son anticorps monoclonal first-in-class ciblant les pathologies neurovasculaires et neurodégénératives. Une biothérapie innovante de protection de la barrière hémato-encéphalique pour traiter les patients atteints de maladies neurologiques invalidantes Lys Therapeutics, société de biotechnologie française développant des thérapies innovantes contre les …

R&D : Lys Therapeutics va pouvoir pour produire aux normes BPF l’anticorps monoclonal Glunozumab
Glunomab / Glunozumab est un anticorps monoclonal contrecarrant la forte toxicité déclenchée par l’interaction d’une protéase endogène, l’activateur tissulaire du plasminogène (tPA) avec les récepteurs NMDA (NMDAr)

Lys Therapeutics annonce une levée de fonds d’amorçage de 5,5 millions d’euros pour préparer les futures études cliniques de son anticorps monoclonal first-in-class ciblant les pathologies neurovasculaires et neurodégénératives. Une biothérapie innovante de protection de la barrière hémato-encéphalique pour traiter les patients atteints de maladies neurologiques invalidantes

Lys Therapeutics, société de biotechnologie française développant des thérapies innovantes contre les maladies neurovasculaires et neurodégénératives annonce aujourd’hui avoir réuni 5,5 millions d’euros pour son premier tour de table. Lys Therapeutics est une société de biotechnologie, au stade préclinique, pionnière d’une approche révolutionnaire pour traiter les maladies neurologiques grâce à l’antagonisme de l’interaction entre l’activateur tissulaire du plasminogène (tPA) et le récepteur NMDA (NMDAr) dans les vaisseaux sanguins, conduisant à la restauration du fonctionnement physiologique du NMDAr, de la barrière hémato-encéphalique (BHE) et des processus neuro-inflammatoires associés. Lys Therapeutics a été créée en mars 2021, est labellisée French Tech Seed et a été lauréate du Concours d’innovation i-Lab (Grand-Prix du jury) en 2021. Afin d’intensifier ses projets de recherche, la société a signé des collaborations avec des équipes académiques de renommée internationale en Europe, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis notamment.

Cette levée de fonds va permettre de produire aux normes BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) l’anticorps monoclonal Glunozumab dont Lys Therapeutics détient les droits d’exploitation exclusifs et mondiaux, et compléter ses études précliniques réglementaires afin de préparer ses futurs essais cliniques à l’horizon du second semestre 2024. Les indications privilégiées sont les pathologies neurovasculaires, notamment l’accident vasculaire cérébral (AVC), ainsi que les pathologies neurodégénératives telles que la sclérose en plaques et la maladie de Parkinson.

«Le mécanisme d’action unique au monde de l’anticorps Glunozumab ouvre de nombreux champs d’applications. Ne pas avoir besoin de franchir la barrière hématoencéphalique est un élément particulièrement distinctif pour le traitement des maladies neurologiques. Cette levée de fonds va permettre d’accélérer la production aux standards pharmaceutiques et d’initier les études règlementaires de ce candidat médicament destiné à traiter plusieurs pathologies neurologiques aux besoins médicaux aujourd’hui non-satisfaits ” déclare Michele Gaiotto, directeur général de HTH VC.

«Avec cette levée, Lys Therapeutics dispose ainsi des ressources nécessaires pour atteindre ses prochains objectifs de recherche et développement afin de préparer les futurs essais cliniques de son candidat-médicament first-in-class Glunozumab» a déclaré Manuel Blanc, Président et co-fondateur de Lys Therapeutics.

Un mécanisme d’action unique au monde de protection de la barrière hémato-encéphalique

Dans la physiopathologie de nombreuses maladies neurologiques telles que les accidents vasculaires cérébraux, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson ainsi que d’autres pathologies neurodégénératives, le tPA, une protéase endogène, est surexprimée et entraine l’hyperactivation délétère des NMDAr vasculaires, causant une perméabilisation anormale allant jusqu’à la rupture de la BHE et la transmigration des cellules inflammatoires au niveau du cerveau. Glunozumab, bloquant spécifiquement l’interaction entre le tPA et le récepteur NMDA, annihile les effets néfastes de cette liaison (neurotoxicité, neuro-inflammation et perturbation de la BHE) et rétablit le fonctionnement physiologique du NMDAr. Ce mécanisme d’action unique permet à Glunozumab de ne pas avoir besoin de franchir la BHE pour agir au niveau du système nerveux central, constituant un élément particulièrement distinctif pour le traitement des maladies neurologiques.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Des seringues innovantes !  

Pharmapack Europe est l’opportunité de découvrir les derniers produits, solutions et technologies des exposants dont beaucoup sont lancés pendant le salon. Dans cet …

Dossiers d’Analyse
En vidéo
Send this to a friend