Aller directement au contenu

Laboratoires : Labor Dr. Brunner adopte la solution dRAST de QuantaMatrix en routine clinique

QuantaMatrix, société de diagnostic in vitro spécialisée dans la conception, le développement et la commercialisation de solutions intégrées pour le traitement du sepsis, a annoncé que sa solution dRASTTM a été adoptée en routine clinique par Labor Dr. Brunner, un laboratoire de diagnostic médical basé en Allemagne. Pour son implantation, le dRAST continue de bénéficier du partenariat entre QuantaMatrix …

Laboratoires : Labor Dr. Brunner adopte la solution dRAST de QuantaMatrix en routine clinique
La solution dRASTTM de QuantaMatrix, antibiogramme direct et rapide sur hémoculture positive, réduit de deux jours le délai de prescription optimale d’antibiotiques par rapport aux méthodes conventionnelles – le tout grâce à ses panels gram-négatifs et gram-positifs de bactéries responsables du sepsis. Le Labor Dr. Brunner rejoint ainsi les autres laboratoires cliniques en Europe et en Asie qui ont adopté la solution dRAST en routine.

QuantaMatrix, société de diagnostic in vitro spécialisée dans la conception, le développement et la commercialisation de solutions intégrées pour le traitement du sepsis, a annoncé que sa solution dRASTTM a été adoptée en routine clinique par Labor Dr. Brunner, un laboratoire de diagnostic médical basé en Allemagne. Pour son implantation, le dRAST continue de bénéficier du partenariat entre QuantaMatrix Europe, filiale de QuantaMatrix Inc., basée à Paris (France) et Axonlab, l’un des leaders en Europe de solutions de diagnostic in vitro.

Le marché des antibiogrammes rapides sur hémoculture positive (AST – Antimicrobial Susceptibility Testing) est en perpétuelle évolution. Avec l’adoption de sa solution dRAST chez Labor Dr. Brunner, Quantamatrix confirme son implantation sur ce marché en Europe et en Asie. Cette dernière installation de la solution vient s’ajouter à la liste des utilisateurs actuels : le Seoul National University Hospital, le Chungnam National University Hospital, le Catholic University of Korea Seoul St. Mary’s Hospital, le Konkuk University Medical Center, le Eunpyeong St Mary’s Hospital, le Ehwa Womans University Morkdong Hospital, le Groupe Limbach en Allemagne et le laboratoire admed en Suisse.

Labor Dr. Brunner a été fondé par le Dr Brunner à Constance, en Allemagne, en 1977. Ce qui était un simple laboratoire d’analyse d’échantillons dans une ancienne clinique de médecine générale est devenu, plus de 45 ans plus tard, un laboratoire capable de traiter quotidiennement des milliers d’échantillons. Le caractère progressiste et novateur de l’équipe de Labor Dr. Brunner renforce son engagement à fournir à chaque patient la meilleure qualité de soins possible. Le laboratoire utilise les technologies les plus avancées, dont le dRAST, une solution qui est désormais parfaitement intégrée dans la routine clinique.

Accélèrer le processus de diagnostic de routine

« Nous sommes convaincus que l’adoption de la solution dRAST, qui accélère le processus de diagnostic de routine, aidera à diminuer le taux de mortalité des patients atteints de sepsis, en plus d’aider à réduire les complications », déclare le Professeur Johannes Zander, spécialiste en médecine de laboratoire chez Labor Dr. Brunner. «Cette dernière implantation pour QuantaMatrix prouve qu’il est nécessaire de fournir des diagnostics plus rapides et plus fiables pour les patients atteints de sepsis», déclare Sunghoon Kwon, PDG de QuantaMatrix.

La solution dRAST de QuantaMatrix vise à aider les cliniciens en déterminant le traitement antibiotique optimal pour les patients atteints de sepsis. Ses panels d’antibiotiques gram- négatifs et gram-positifs fournissent des résultats rapides pour une grande variété de bactéries responsables du sepsis. Ce dernier est une réaction extrême du corps face à une infection bactérienne dans le sang. Appelé aussi choc septique, il déclenche une réaction en chaîne dans tout le corps, entraînant lésions des tissus, défaillance des organes et, s’il n’est pas traité, la mort. Aujourd’hui, à l’échelle mondiale, une personne meurt du sepsis toutes les 2,8 secondes. Statistiquement, le sepsis est la première cause de décès dans les hôpitaux, avec un taux de mortalité à 30 jours de 20 à 30%. Le traitement du sepsis est un combat contre la montre. Tout retard de prise en charge après le début de l’hypotension au cours du choc septique réduit le taux de survie du patient de 7 à 9% par heure. La solution dRAST repose sur plusieurs brevets innovants et dispose d’une collection de plus de 30 millions de points de données sur la croissance des bactéries, ce qui réduit le temps de diagnostic, passant de plusieurs jours à seulement quatre heures.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Des seringues innovantes !  

Pharmapack Europe est l’opportunité de découvrir les derniers produits, solutions et technologies des exposants dont beaucoup sont lancés pendant le salon. Dans cet …

Dossiers d’Analyse
En vidéo
Send this to a friend